Une affaire de partouze avec 3 filles vire à la bagarre

0
27

Oumou Khairy Sylla, Mame Anta Ndiaye et Diarra Niang ont comparu, hier, à l’audience des flagrants délits. Les prévenues répondaient aux faits de vol en réunion, violences et voies de fait, destruction et dommage à la propriété d’autrui.

Les faits remontent au 02 août dernier. Ce jour-là, elles se trouvaient au restaurant Le Calcio. Lors de la soirée, elles rencontrent le couple Christophe et Aïcha Ndiaye qui les invite à les rejoindre dans leur villa pour un «after party».

Selon Le Témoin, la plaignante et son mari ont invité les trois jeunes filles dans leur appartement à Liberté 6 pour s’adonner à des jeux sexuels. Aïcha Diagne, qui reconnait être bisexuelle, a demandé au trio d’entretenir des rapports collectifs avec son mari.

Ce qu’ont refusé les filles. Il s’en est alors suivi une altercation entre Aïcha et Oumou Khairy Sylla. D’après cette dernière, Aïcha a cassé une bouteille de Vodka et l’a blessé à la joue avec un tesson.

Au tribunal, le procureur a écarté le délit de vol. Le maître des poursuites parle de bataille rangée entre la maîtresse des lieux et les 3 jeunes filles et qualifie les faits de violences et coups et blessures volontaires, puisqu’aucun certificat médical n’a été constaté.

De son côté, le tribunal a relaxé Mame Anta Ndiaye et Diarra Niang. Cependant, leur co-prévenue, Oumou Khairy Sylla, a écopé d’une peine d’un mois de prison assorti de sursis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici