Sport : Le golf sénégalais au bord du gouffre, sans eau ni terrain impraticable….

0
1055

Samseinfos: Au Sénégal, on ne joue pratiquement pas le golf. La raison, ce sport est confronté à des difficultés comme la question de l’eau, l’état du terrain pour jouer du golf. Pour cela, le personnel sollicite l’aide de tout le monde.

Le golf sénégalais va très mal, dit Djiby Bal, le professeur de Golf. Pour lui,  » Quand je venais d’arriver ici en 1995. A l’époque, nous avons trouvé un certain Sidy Faye qui était là, très amoureux du golf. Il a ses poches de l’argent pour financer afin que ce sport marche comme les autres sports. En en plus, il y avait tout ce qu’il fallait pour que cette discipline puisse aller de l’avant.  C’est vers les années 2006-2007 que beaucoup de  sénégalais adhéraient et venaient jouer de temps en temps au golf. Ils étaient même devenus plus nombreux que les Blancs qui y étaient les instigateurs de ce sport au senegal. Cette venue massive, a même fait fuir ces derniers, laissant la gestion de ce sport aux sénégalais » a déclaré Djiby Bal.

« Mais depuis que les sénégalais ont pris la gestion du golf, les choses ne bougent plus. C’est à partir de là, que les problèmes ont commencé de surgir ». Avant d’ajouter  « je ne sais pas quel a été le problème, soit le problème se trouve au niveau de la gestion ou le manque de compétence. Mais nous pensons pas que c’est un manque de compétence. Car, souligne-t-il, il y a des compétences qui sont là et qui ont un savoir en la matière. Seulement, ils sont laissés à vrai dire en rade, ce qui a bloqué l’évolution de ce sport». précise M Bal.

Cependant, le golf pourra progresser à une seule condition. Que les experts à la matière soient associés à sa construction. « Il faut que nous les (experts) mettions devant la scène et que ceux qui  ont les moyens, le savoir et la connaissance aident les autres. C’est ça seulement qui va bouger ce sport, il n’y a pas de secret  » dit M. Balle.

Le manque d’ infrastructure est également un élément clé qui a bloqué l’évolution du golf. « Quand vous regardez le parcours, automatiquement vous saurez que les arbres(Gazons) ne vivent plus . Le vrai problème qui se pose, c’est l’eau pour l’arrosage du gazon. Actuellement, l’eau que nous avons contient du sel. Quand nous l’utilisons  pour arroser une partie du gazon n’accepte pas cette eau. C’est ce qui est à l’origine de l’état du terrain impraticable. Mais la solution de tout cela est, de desseller l’eau ou de mettre le gazon « Grine » en lieu et place de « QuiQui ». Sinon synthétiser le gazon« Grine »afin de régler définitivement le problème. Tout en demandant à toutes les bonnes volontés de mettre la main dans leurs poches pour aider ce sport à être au même pied que les autres disciplines » a-t-il lancé.

Poursuivant, M. Bal se désole du comportement des autorités et des acteurs du golf qui n’ont rien fait pour faire vivre ce sport. « Aujourd’hui, le golf ne marche plus et les acteurs ont du mal à joindre les deux bouts. Alors, les joueurs du golf interpellent les dirigeants du sport senegalais, à savoir, le ministre sport Matar Ba en personne, à faire en sorte que ce sport puisse continuer de vivre . Car c’est grâce au golf qu’ils gagnent leur vie, nourrissent leurs familles et surviennent à leurs besoins quotidiens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici