Sanctions américaines: M. Rohani demande à Washington de «faire le premier pas»

0
17

Téhéran douche l’optimisme ambiant. Au lendemain des déclarations optimistes du président français, Emmanuel Macron, qui a déclaré que les discussions au G7 avaient créé « les conditions d’une rencontre, et donc d’un accord», entre les présidents américain et iranien, Téhéran a rejeté une telle possibilité.

Dans un discours retransmis par la télévision iranienne, le président Hassan Rohani a rejeté l’idée d’une rencontre avec son homologue américain dans la situation actuelle. « Nous cherchons à régler les questions (qui posent) problème de façon raisonnable. Mais nous ne cherchons pas à faire une photo souvenir. Si quelqu’un veut prendre une photo avec Hassan Rohani, cela n’est pas possible. A moins de renoncer à toutes les sanctions injustes et de respecter les droits du peuple iranien », a-t-il déclaré ce mardi.

Une déclaration qui vise directement le président Trump. Pourtant le président Rohani avait déclaré lundi qu’il était prêt à rencontrer n’importe quelle personne si cela était dans l’intérêt national du pays. Cela avait été perçu comme le signe d’un éventuel changement de la position iranienne.

Reste que le guide suprême iranien a rejeté ces derniers mois toute idée de négociations avec les Etats-Unis. Téhéran refuse de renégocier l’accord nucléaire et rejette toute discussion sur son programme balistique et sa politique dans la région. Or le président Trump mais aussi son homologue français demandent précisément des négociations sur ces trois sujets.

Rappelons que les sanctions ont été rétablies par Washington après sa décision en 2018 de se retirer unilatéralement de l’accord international sur le nucléaire iranien conclu en 2015 à Vienne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici