Les 1e mots du commissaire Sankharé « Un musulman doit se conformer à la volonté divine. »

0
24

C’est à l’occasion de la cérémonie de passation de service avec son successeur, que le commissaire Sankharé a prononcé ses premiers mots en public depuis l’incident de la pharmacie Fadilou Mbacké. 

La volonté divine

Devant le maire des Parcelles Assainies et les délégués de quartier, le commissaire Bara Sankharé a fait son adieux à la localité. Et face à la situation qui l’a fait quitter de manière précipitée, le commissariat, il lance : « Un musulman doit se conformer à la volonté divine. »

Épreuve de la vie

Dans ce sillage, le commissaire révèle que « seul le Tout Puissant est en mesure de mettre fin à la mission d’une personne dans une structure donnée et que chaque épreuve de la vie est un appel, toutes les épreuves sont des occasions d’apprentissage, mais un ensemble de situations vécues peuvent converger vers un plan beaucoup plus grand que celui de notre propre personne. C’est le Tout Puissant qui m’avait mis dans ce poste et aujourd’hui, Il m’en a attribué un autre. Je ne peux que m’en réjouir. »

Son remplaçant

Pour rappel, le commissaire Bara Sankharé a été relevé de ses fonctions, suite à l’incident de la pharmacie Fadilou Mbacké. C’est le commissaire Daouda Mbodji  qui prend sa place à la tête du commissariat des Parcelles Assainies.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici