L’Égypte achève sa présidence de l’UA, avec un bilan dominé par ses priorités nationales

0

SamseInfos: Au terme de son mandat de un an à la tête de l’Union africaine (UA), Le Caire aura réussi à renouer avec l’Afrique… Mais sans lever tous les malentendus. À l’heure du passage de témoin à Pretoria, Jeune Afrique dresse le bilan.

L’Égypte ne veut plus entendre dire qu’elle ne serait pas africaine. Interrogés sur leur sentiment d’appartenance au continent, ses diplomates protestent invariablement en évoquant Gamal Abdel Nasser et son rôle crucial dans les indépendances. Les plus férus de culture classique convoquent l’historien grec Hérodote, qui décrivait l’Égypte comme « un don du Nil ».

Des références qui datent et qui ne font pas oublier près d’un demi-siècle d’éclipse – sous les présidents Anouar al-Sadate et Hosni Moubarak – durant lequel Le Caire a davantage regardé vers le Moyen-Orient et l’Occident que vers l’Afrique. « Cela a été rectifié depuis 2014 [date de l’élection d’Abdel Fattah al-Sissi] », assure Ehab Badawy, ambassadeur de la République arabe à Paris et ancien porte-parole du président égyptien.

Il en veut pour preuve le nombre croissant de déplacements de Sissi sur le continent. La présidence de l’Union africaine (UA), échue à l’Égypte en 2019 alors qu’elle avait été suspendue de l’organisation après le renversement du président Mohamed Morsi, en 2013, se voulait le symbole de cette réorientation stratégique vers le Sud.

« La question libyenne, la crise du Nil, les menaces qui pèsent sur la liberté de circulation en mer Rouge… Toutes ces problématiques ont incité l’Égypte à jouer un rôle plus important sur le continent. Sans oublier la présence de Daesh en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale, et son expansion du Niger au Tchad, et peut-être demain jusqu’en Égypte », égrène Ahmed Kamel al-Beheiry, chercheur au Centre Al-Ahram d’études politiques et stratégiques, au Caire. Pour autant, les objectifs égyptiens durant cette année passée à la tête de l’UA n’avaient rien de grandiose.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici