Le Sénégal prend une DFI, les prix du pétrole augmentent

0
118

SamseInfos: Pour le rapport hebdomadaire du marché, fourni par Gladius Commodities de Lagos, au Nigeria, le Sénégal prend une décision finale d’investissement. Au moment où les prix du pétrole ont augmenté, ce jeudi 16 janvier, rapporte . 

Décision finale d’investissement

Le mercredi 14 janvier, le Sénégal a annoncé qu’il a pris une décision finale d’investissement (DFI) dans la Joint Venture (JV) Rufisque Offshore, Sangomar Offshore, et Sangomar Deep Offshore (RSSD). Ceci, peu après que les autorités ont accordé une autorisation d’exploitation de 25 ans pour la première phase du développement du champ offshore de Sangomar, rapporte africaoilandpower.com, visité vendredi par SamseInfos.

La JV RSSD attend le premier pétrole au premier trimestre 2023. La phase 1 du développement visera des réserves de pétrole récupérables 2P estimées à 231 millions de barils (mmbbl).

500 millions de barils

Les partenaires de la JV espèrent récupérer environ 500 millions de barils pendant la durée de vie du champ, le développement prévoyant également l’exportation de gaz vers la côte. Auparavant, Woodside avait annoncé l’exécution du contrat d’achat d’une installation flottante de production, de stockage et de déchargement (FPSO), une autre étape critique vers la consolidation de la planification de pré-production pour la monétisation du champ de Sangomar.

La JV est composée de Cairn Energy, filiale de Capricorn Sénégal (40%), Woodside Energy (35%), FAR (15%), et de la compagnie pétrolière nationale sénégalaise Petrosen (10%). La société australienne Woodside est l’opérateur du projet.

Les prix du pétrole augmentent

Le jeudi 16 janvier, les prix du pétrole ont augmenté. Le Brent était en hausse de 30 cents à 64,30$ le baril à 07:54 GMT, tandis que le brut américain était en hausse de 30 cents à 58,11$ le baril.

Le rapport hebdomadaire de l’Energy Information Administration des États-Unis a montré une baisse des stocks de brut de 2,5 millions de barils au cours de la semaine se terminant le 10 janvier, par rapport aux attentes des analystes d’une baisse de 500.000 barils.

L’incertitude politique majeure en Russie, suite à la démission en bloc du gouvernement à Moscou, a également soutenu les prix du pétrole. La crise russe est importante dans le domaine du pétrole puisque le pays est le deuxième plus grand producteur de pétrole après les États-Unis.

L’Irak double ses importations

Dans son dernier rapport mensuel, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) a montré que les exportations pétrolières de l’Irak ont doublé au cours de la dernière décennie pour atteindre 4 millions de barils par jour, ajoutant que la situation fragile de l’Irak en matière de sécurité pourrait limiter ses plans d’expansion de la capacité de production pétrolière à moyen terme, ce qui rendrait difficile pour l’industrie mondiale de répondre à la demande croissante dans la deuxième moitié de la décennie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici