La situation du coronavirus de ce jeudi 23 avril dans le monde

0

SamseInfos-rfi: La pandémie a désormais dépassé les 185 000 morts dans le monde, selon un décompte de l’université Johns Hopkins qui fait référence. En France, les contours du déconfinement commencent à se préciser, tandis que les 27 Etats membres de l’Union européenne tentent de s’entendre sur des mesures de relance. En parallèle, le bilan s’aggrave au Brésil.

Avec 516 nouveaux décès enregistrés jeudi, l’épidémie de nouveau coronavirus a fait 21 856 morts en France depuis début mars, mais le nombre de patients hospitalisés en réanimation poursuit sa baisse, continue depuis quinze jours, selon la direction générale de la Santé. L’épidémie a tué 13 547 personnes dans les hôpitaux, soit 311 décès de plus en 24 heures, et 8 309 dans les Ehpad et autres établissements médico-sociaux (+205), précise la DGS dans un communiqué.

A l’issue d’une réunion entre le président Emmanuel Macron et les maires, l’Elysée a semblé écarter un déconfinement à dates différentes selon les régions. Le cadre sera bien national, mais pourra faire l’objet d’adaptations en fonction des conditions locales, notamment en ce qui concerne les écoles. Le plan définitif sera lui rendu public à la fin du mois d’avril.

Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, s’est dit favorable à la réouverture de tous les commerces le 11 mai, sauf les bars et les restaurants. Il soutient aussi que la France n’accordera pas d’aides aux entreprises basées ou ayant des filiales dans des paradis fiscaux.

En parallèle, le gouvernement français débloque 39 millions d’euros pour l’aide alimentaire aux plus modestes. Celle enveloppe viendra « soutenir les associations et répondre en urgence à des territoires en souffrance », précise la secrétaire d’Etat chargée de la lutte contre la pauvreté. Elle s’ajoute aux 65 millions d’euros déjà débloqués pour l’aide aux sans-abris. 

Des respirateurs inadaptés aux services de réanimation ?

Le gouvernement français a défendu dans un communiqué la commande de 10 000 respirateurs auprès d’un consortium d’industriels réunis autour d’Air Liquide. Une enquête menée par nos confrères de la cellule investigation de Radio France suggère que la majorité de ces appareils seraient inadaptés à un usage dans les services de réanimation. 8 500 seraient en effet des « respirateurs d’urgence et de transport » prévus pour des utilisations ponctuelles (par exemple lors d’un transport en ambulance ou du transfert d’un malade pour aller passer un scanner) mais ne devraient être utilisés qu’en « dernier recours » dans les services de réanimation.

Bruxelles : un nouveau sommet européen virtuel

C’est déjà le 4e sommet depuis le début de la crise. Les 27 dirigeants européens vont chercher ensemble des solutions pour tenter de sortir l’Union européenne de la récession, grâce à des investissements massifs, voire un « fonds » spécifiquement dédié. La Commission européenne propose un projet de relance économique représentant 2 000 milliards d’euros, selon un document consulté par l’agence Reuters. La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré que son pays était prêt à participer « beaucoup plus » au budget européen. Mais jusqu’ici, le débat entre les Etats membres a surtout fait réapparaître de vieux clivages, déjà présents après la crise financière de 2009. Signe qu’un accord n’est pas pour ce jeudi, aucune déclaration commune n’est envisagée à l’issue de la réunion.

Grèce : prolongement du confinement

Le gouvernement grec a prolongé jusqu’au 4 mai le confinement général imposé depuis un mois. Seule une réouverture partielle des tribunaux est prévue lundi, avant un déconfinement « en plusieurs phases successives, pendant les mois de mai et juin ». La Grèce, qui recense à ce jour 121 morts et 2 400 cas de contamination, a imposé des restrictions plus tôt que les autres pays européens. En cause : le vieillissement de sa population et un système de santé affaibli par une décennie de crise financière.

La Suède passe la barre des 2 000 morts

Le royaume fait partie des pays qui ont pris des mesures plus souples que la plupart des pays européens. Il recense désormais 16 755 cas d’infection et 2 021 décès, selon les autorités sanitaires locales. Une mortalité nettement plus élevée que celle observée chez ses voisins nordiques.

Malaisie : 1 million de migrants indonésiens souffrent d’insécurité alimentaire

Ils étaient en poste dans le bâtiment, les restaurants, les services de nettoyage : de très nombreux migrants indonésiens résidant en Malaisie ont été placés en congé sans solde au moment du confinement. Selon la branche malaisienne de la plus grande organisation musulmane d’Indonésie, Nahdlatul Ulama (NU), environ 1 million de travailleurs indonésiens sont actuellement en grande détresse financière et ne savent plus comment se nourrir et payer leur loyer, rapporte le South China Morning PostSelon le journal, les ONG qui leur viennent en aide sont dépassées. La Malaisie accueille sur son sol le plus grand nombre de travailleurs indonésiens au monde.

Inde : des peines de prison pour ceux qui attaquent des médecins

En Inde, le gouvernement vient de passer un décret qui crée une peine de 7 ans de prison maximum pour toute personne ayant attaqué un docteur ou un professionnel de santé pendant cette période de pandémie. Depuis deux mois, des médecins indiens sont assaillis dans les hôpitaux ou renvoyés de leur logement par peur de contagion, explique notre correspondant Sébastien Farcis.

Le Vietnam commence à sortir du confinement

Moins de 300 cas officiellement recensés et aucun décès depuis les premières infections détectées en janvier: fort de son succès apparent, le Vietnam a commencé ce jeudi à lever les restrictions de déplacement drastiques mises en place, pour certaines, depuis trois mois. Si les rassemblements restent interdits, le port du masque et la distanciation sociale encouragée, le régime communiste a autorisé les écoles à rouvrir ce jeudi dans une vingtaine d’agglomérations. Celles d’Hanoï et Ho Chi Minh-Ville restent fermées mais certains commerces ont pu rouvrir dans ces deux villes.

L’Australie veut renforcer les pouvoirs de l’OMS

Le Premier ministre Scott Morrison souhaite que les pays membres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) soient légalement obligés, lorsqu’ils sont touchés par un virus, d’autoriser l’entrée sur leur sol d’experts indépendants, afin d’éviter d’éventuelles pandémies. Dimanche, l’Australie a demandé une enquête indépendante sur la réponse mondiale à l’épidémie, et en particulier sur la façon dont l’OMS et la Chine ont géré la crise. Pékin a indiqué ce jeudi que la Chine verserait 30 millions de dollars supplémentaires (28 millions d’euros) à l’institution, quelques jours après l’annonce du désengagement des Etats-Unis.

Brésil : les hôpitaux de Manaus submergés

Selon le maire de Manaus, qui qualifie la situation de « film d’horreur », le nombre de décès a explosé dans cette ville du nord du Brésil, capitale de l’Etat d’Amazonas. Les cadavres s’entassent dans des camions frigorifiques et les hôpitaux sont saturés : les 50 lits de soins intensifs – pour 1,7 million d’habitants – sont déjà occupés alors que le Brésil n’a pas encore atteint le pic de la pandémie. En moins d’un mois, écrit le quotidien Correio Braziliense, Amazonas est entré sur la liste des urgences du ministère de la Santé. Au cours du week-end, les images du plus grand cimetière de Manaus ouvrant des fosses communes ont choqué les Brésiliens.

Etats-Unis : 26,4 millions d’Américains au chômage

Les derniers chiffres du département du Travail viennent de tomber : les Etats-Unis enregistrent cette semaine 4,4 millions de nouveaux demandeurs d’emploi. En tout, 26 millions de personnes se retrouvent au chômage en seulement 5 semaines, soit près de 16% de la population. Rien qu’à New-York, 1 million de personnes ont perdu leur emploi. Le nombre de sans-abris risque d’augmenter fortement, explique notre correspondante Carrie Nooten. Après le Sénat mardi, la Chambre des représentants – dont les élus sont apparus masqués – doit voter ce jeudi une nouvelle aide de 480 milliards de dollars pour soutenir l’économie américaine et les hôpitaux face à la pandémie. Les Etats-Unis, pays le plus touché au monde, enregistrent 46 848 décès.

Pérou : 3 000 détenus vulnérables amnistiés

Quelques 3000 personnes sont concernées par le décret publié ce jeudi matin, écrit La Republica. Parmi les détenus qui bénéficieront d’une amnistie figurent entres autres les femmes enceintes, les détenues ayant des enfants de moins de trois ans, les détenus condamnés à des peines d’une durée inférieure à quatre ans et les personnes âgées de plus de 70 ans et qui n’ont pas commis de délits graves. Le décret qualifie les prisons de potentiels foyers de contagion massive pour des maladies comme le Covid-19, en raison notamment de la surpopulation. Le Pérou est le deuxième pays d’Amérique latine le plus touché par la pandémie après le Brésil.

Haïti : retour à la normale ?

Malgré le renouvellement de l’état d’urgence sanitaire par le gouvernement jusqu’au 19 mai, les habitants de Port-au-Prince ont repris leur activités, notamment dans l’industrie textile. « On dirait presque un retour la vie normale », peut-on lire dans un reportage du quotidien Le Nouvelliste. Selon son rédacteur en chef, Frantz Duval, les Haïtiens ont pour l’instant beaucoup de mal à s’adapter au port du masque.