Bien s'informer, pour mieux décider..

Dans la meme categorie

Manifestations anti-Bouteflika : certains tentent de forcer le passage vers la P

Troisième mandat : Me Baboucar Cissé met en garde Macky Sall

Crise au Venezuela: la Russie renouvelle son soutien à Maduro

Présidentielle en Mauritanie: Mohamed Ould Ghazouani annonce sa candidature

Emmanuel Macron défend son idée de l'Europe à la télévision italienne

Khaled Drareni: en Algérie, «le pouvoir ne sait pas reculer»

Ige, Ofnac, Armp… : Quand les Rapports se font désirer

Grande Mosquée de Touba féte ses 87 ans : Un édifice unique en Afrique

Fact-Check : Non, Il n'y a pas 4,5 millions de femmes célibataires au Sénégal

Non, Il n'y a pas 4,5 millions de femmes célibataires au Sénégal

Le journaliste Mame Gor Ngom débarque à Africa Check

Venezuela: Juan Guaido tente de rallier les fonctionnaires à sa cause

La lettre aux citoyens européens d'Emmanuel Macron fait réagir en Europe

Macky Sall : «Ce nouveau contrat de confiance me motive à redoubler

Mamelles : Aliou Sall construit des tours jumelles à 29 milliards

Pétrole et Gaz: Tout ce contentieux....

Un mauvais vent souffle au journal L'Observateur

Qui est ce qui a engendré ses demissions à l'obs

Khalifa Sall : L'homme qui a une trajectoire politique mouvementée d’un socia

Prestation serment de Macky Sall : la date connue…

"Dette de 5 milliards" : Wade face à Cheikh Amar le 20 mars

Armement : Le Sénégal pas bien outillé

César Atoute Badiate n’est pas mort !

Robert Sagna dément la mort de Atoute Badiate

Invité à la commémoration du génocide des Tutsi: ce Macron va dire !

«Gilets jaunes»: 53% des Français mécontents de la couverture médiatique

Aprés Auchan, carrefour inonde le marché sénégalais

Législatives en Guinée- Bissau: aucun incident n'a été noté pour la premié

Ethiopie: Voici les causes du crach de Boeing

Renoncement de Bouteflika: l'aboutissement d'une contestation inédite

Macron à Djibouti pour envoyer «un signal politique»

France en turbulence,Macron peaufine nouvelle stratégie dans la corne de l'Afri

Que cherche la France dans ses pays: Djibouti-Éthiopie-Kenya

Les Boeing 737 MAX frappés par une avalanche d'interdictions de vol

« L’avenir incertain du Pds fragilise le parti »

Macky n'ausera pas un 3e mandat au....

Pourquoi Macron s'immisce à la politique Congolaise ?

Côte d’Ivoire : dialogue de sourds entre pouvoir et opposition sur la réform

Le parti de Wade dans la turbulence

Algerie: la mobilisation ne s'affaiblit pas

Nouvelle-Zélande: ce que l'on sait au lendemain de l'attentat de Christchurch

Pletore d'alliée: Macky dans le désarroi total

RDC: Manifestation un mort, contre les résultats des sénatoriales

RDC,Sénatoriale: Felix doit-il dissoudre l'assemblée pour....?

Gilets Jaunes: Comment Macron peut interdire la marche sur les champs Elysées

Saccage des Champs-Elysées: réaction des gilets jaunes, après les annonces du

Mali: Voici comment kidal devenu un bastion des groupes en.....

Brexit- Royaume-Uni-UE: Theresa May n'est pas encore sortie de l’auberge

Brexit: May persiste pour sortir L'UE

Venezuela Juan Guaido a échoué son coup

SunuCmu : Les enjeux de la nouvelle trouvaille de la Cmu

Du nouveau gouvernement, dans la tête du Président … Par Papa Ibrahima Diass

Aprés N.Zélande: les fusils d'assauts devraient-ils etre interdits par les cit

La Belgique et le Sénégal renforcent leur coopération

Post élection Présidentielle : Un vainqueur, des vaincus, un pays secoué et p

Algérie : les manifestants durcissent le ton après un mois de contestation

Crise au FPIrencontre avortée entre Affi et Gbagbo : Ce que cache la rancune de

Tous les 28 pays veulent faire face à immersion de la chine en europe

Côte d’Ivoire : Affi N’Guessan regrette de ne pas rencontrer Gbagbo

Africa CEO Forum : le e-commerce défend sa contribution à l'économie africain

RDC et RWANDA au coeur de l'Africa CEO Forum

Xi Jinping et les dirigeants européens affichent leurs convergences

MACKY SALL : 5 LECONS DE VIE.

Juge Hamidou Dème : "La Constitution piégée pour un troisième mandat"

Avant son serment, Macky ouvre la porte à la France

Affaire «Gilets jaunes»: Macron dans la panique avec ses ministres

Concertation(s) nationale(s) et langues nationales (Par Samba Diouldé Thiam, an

Sommet de la ligue arabe à Tunis : quelle composition pour les délégations ?

Frapp France dégage appelle le peuple le 3 avril devant Auchan et Carrefour

Algérie: vendredi de tous les dangers pour les manifestations contre Bouteflik

Algerie : 6e Vendredi toujours le peuple determiné pour le départ du régime

Mauritanie : Colonel Sidi Ould Bilal limogé de l’armée pour avoir dénoncé

Forum du justiciable: Macky Sall doit obligatoirement déclarer son patrimoine

Reportage Mali: rencontre avec des blessés du drame d’Ogossagou

Enquête: Dans ce pays, le cannabis est un médical et tente aussi de faire peau

France : dix choses à savoir sur Sibeth Ndiaye, la nouvelle porte-parole du gou

Cote d'ivoire: les 18 000 tonnes de riz birman déchargé au port d'Abidjan sero

18 000 Riz pourri en cote d'ivoire: L'Afrique pourvoyeur des mauvais produits d

Côte d’Ivoire : FPI d’Affi N’Guessan, Gbagbo est ton mentor...

RDC : Félix Tshisekedi s’est discrètement rendu au Maroc pour des examens m

Entretien exclusif: Rwanda, Paul Kagame : « Nous sommes allés au-delà de l’

Reportage sur l' annonce de la démission de Bouteflika avant le 28 avril

Le président de la CPI appelle les Etats-Unis à adhérer à la Cour

Prestation de serment: «Nous ne reconnaissons pas Macky Sall comme président l

Prestation de serment de Macky :Plus de dix chefs d'Etat sont déjà à Dakar

Prestation de serment de Macky :Plus de dix chefs d'Etat sont déjà à Dakar

Prestation de serment de Macky : Sarkozy et Tony Blair à Dakar

Prestation de serment du président Sall : Comment va se dérouler la cérémoni

Bonne gouvernance : Les failles de la loi sur la Déclaration de patrimoine

Investiture: « La prestation de serment de Macky est un scandale démocratique

​Le Canada ne prolongera pas sa mission de maintien de la paix au Mali

Prestation de serment : Macky a invité l'opposition

Quatrième opérateur de téléphonie : Ce qu'en pense le DG de la Sonatel

Affaire Kémi Séba : Le Notre à tout prix Par Nogaye Babel Sow

Investiture de Macky : Plus de 1000 journalistes accrédités

Prestation de serment : Wade et l'opposition boycottent Macky

Algérie : Abdelaziz Bouteflika va démissionner, comme les présidents Chadli e

Prestation de serment de Macky Sall : 57 délégations présentes au Sénégal

Cérémonie d'investiture : Macky Sall adoubé par dix huit (18) chefs d'État a

SÉNÉGAL : Le président Macky Sall a prêté serment pour un second mandat

Macky Sall : « J’appelle à une mobilisation générale pour forger l’image

Honneur aux dames : Ces mots de Macky qui ont étreint Marième

Reportage : Problème entre les clients chauffeurs et les receveurs dans les bus

Locales 2019 : Baldé défie Sonko à Ziguinchor

Comment les sénégalais connaîtrons leur Histoire générale comme l'annonce

Tivaouane en Deuil : Serigne Sidy Ahmed Sy Ibn Mame Khalifa n’est plus

Ah, un de ces articles oubliés dans les classeurs...

Fête de l’indépendance : le Sénégal face au défi de la dépendance…

Les Européens à la lutte contre les "fake news"

Armement : Les nouvelles acquisitions de l'armée

Défilé du 4 Avril : Macky Sall satisfait de l’Armée sénégalaise

Ce que le Khalife des Tidianes demande aux journalistes

Exploitation du gaz : Ce que le Sénégal doit exiger à BP

«Pourquoi accepter l’appel au dialogue du Président Macky Sall» Cheikh Tid

Palais présidentiel: Macky et Dionne en tête à tête

Macky Sall doit préférer Mandela à Mobutu (Par Thierno Bocoum)

« Premier Ministre à défaut de Mahammad B. A. Dionne, Aminata Touré » (Mali

Non il y aura pas de «Suppression du poste de Premier ministre»

Boune Dionne confirme la suppression du poste Premier ministre

Seydou Gueye démis de ses fonctions de secrétaire général du gouvernement

Premier ministre : Un poste supprimé pour la 3e fois en 59 ans

Maxime Simon Ndiaye un fidèle proche de Macky depuis 2004

[Profil] Mahammed Dionne ou la loyauté chevillée au corps

Suppression du poste de P M Macky Sall : un talent politique hors norme… Par S

Pr Ousmane Khouma : « J’ai toujours considéré qu’il y avait un nommant de

Monsieur le Président vous n’avez pas de temps… Par Fossar Banding SOUANE

Macky 2 : 50% des ministres sont nouveaux avec 25% de femmes dans le gouvernemen

Le Dg du Coud devient ministre de l'Enseignement supérieur en remplacement de M

Voici la liste complète des membres du nouveau gouvernement

Augustin TINE nommé ministre directeur de cabinet du president de la republiqu

Aïssata Tall, Fada, Jules Ndéné… : Les derniers transhumants zappés

Makhtar Cissé, ministre du Pétrole et des Energies

Amadou Bâ des finances aux Affaires étrangères

Amadou Bâ des finances aux Affaires étrangères

Remaniement : Latif et cie sont partis

Nouveau gouvernement :Il y a une région absente...

Un gouvernement formé laborieusement sous les auspices de la boulimie des réfo

Nommé dans le nouveau gouv: Samba Ndiobène Ka remercie le président Macky Sa

Ibrahima séne : Macky doit aussi dissoudre l’assemblée nationale à tout mo

Pourquoi Mimi Touré n'a pas fait son entrée dans le gouvernement

Me Malick Sall : « Ramener la Justice dans le cœur des Sénégalais »

Mamadou Saliou Sow, Secrétaire d'État auprès du ministre de la justice

Abdoul Mbaye jette une pierre dans le jardin de Macky Sall

Non reconduit dans le Nouveau Gouv : Mame Mb Niang, l’indiscipline, les detour

Benno, les Maîtres Chanteurs de la période post électorale : piaillez-vous…

Liquidation Politique d’Amadou Bâ entamée par Tahirou Sarr

Macky Sall : les technocrates sur le Fast Track

Les Néophytes dans le Macky ll, ce qui va se passer dans…..

Remaniement : C’est ce Monsieur qui a bouleversé le 1er plan de Macky

Le Mouvement Y en a marre prêche le nouveau gouvernement de Macky

Nouveau gouv : Néné Fatoumata Tall entend être une ministre qui écoute…

MAMADOU L Diallo : Macky veut mettre en place un prédentialisme anti démocrat

Lettre à la jeunesse africaine (Par Dr Babacar DIOP)

Ce que vous ne savez pas sur l’affaire Sde, Suez: parfum de corruption

Enquête: Sg, Dir’cab, Dage… : Ces hommes de l’ombre qui tiennent les min

Communiqué du Conseil des ministres du 10 avril 2019

Conseil économique, social et environnemental (Cese) : Aminata Tall sur chaise

Abou Diop, Un "mécène" des arts pour piloter la Culture et la Communication

Papa Fara Diallo : Nouveau Gouv de Macky est Pragmatiste et politicienne

Intégration africaine : Le Fogeca en périple pour la bonne parole

Barth : « Tanor Dieng ne parle et n’agit pas au nom du Parti socialiste, il e

Suppression du poste de PM: "Des députés de la majorité vont s'opposer…"

Chassés des eaux libériennes, 30 bateaux frappent aux portes du Sénégal

Suppression du poste de PM : Voici les articles à modifier…

Macky II : Au travail maintenant (Pr Demba Sow)

Dans une lettre : Bara Ndiaye exalte son frère Mansour Faye de….

Justice : Ismaïla madior Fall passe le témoin à Me Malick Sall lundi

UN TRANSHUMANT AVERTI EN VAUT DEUX !

Enfin, Pape Gorgui Ndongue réagit après son….

Cinéma El Mansour : Khalifa Sall perd devant Cheikh Tall Dioum…

Nouveau Gouv de Macky2 Cheikh O Hann le ministre le plus critiqué parmi…

BRT : Le projet va bientôt démarrer

Le Sénégal ne fait pas partie du groupe des pays les plus surendettés

Pas PM au Sénégal, souvenez, les évènements de Mai 68 et l’année blanch

Médina Gounass : Macky Sall au Dakaa…

Itie : Awa Marie Coll Seck remplace Mankeur Ndiaye

Nomination Cheikh Oumar Hann : La leçon de Mouhamed Samb aux agitateurs…

Commission d’enquête contre Sonko sera superflue

Fadel Barro et Aliou Sané : Dépités du peuple

Boubacar Sadio, Radiation des 6250 policiers : Objection Mon commissaire, Par Mo

De la figure actuelle des régimes parlementaires : A propos du rôle décisif d

Circulation des personnes et des biens: Un simple slogan des Etats, selon l’an

Thierno Bocouum : Le fast track, c’est d’abord et avant tout, favoriser da

Ismaïla Madior Fall : «Je pars avec l’esprit tranquille et le cœur léger

Assises de l’Entreprise : Le plaidoyer de Baïdy Agne pour ce nouveau quinquen

Macky Sall : je n’ai pas de problème avec Touba....

Le Président risque de se tromper seul Madiambal Diagne

Passation de service : c’est parti, la femme a la tête des jeunes…

Serigne Mbaye Thiam décline ses ambitions.

Néné Fatoumata Tall pour une moralisation de l’existence des jeunes

Mansour Faye : Au Sénégal presque toutes les populations ont accès à l’Ea

Mamadou L Diallo, Tekki : Macky Sall risque de perdre les locales...

Affaire de 94 milliards : le député Abdou Mbow recule à la commission de l’

Utilisation des véhicules administratifs : Macky Sall prend de nouvelles mesure

Teyliom obtient 29,4 milliards pour la construction de cinq hôtels en Afrique d

Élections locales : Vers un report en 2020

Ousmane Mbaye : l’Etat prend des mesures pour mettre fin à la grève des bou

Certains de mes ministres sont forts en bains mystiques et des gris gris

Une plainte contre l’ancien ministre de Me Wade….

Crise du pain: Le député Mbéry Sylla propose des boulangeries citoyennes

Amadou Tidiane Wone : La rationalisation des dépenses de l’Etat ne sera pas d

1 million aux députés de la majorité: Macky Sall a été surpris en flagrant

Momar Ndao : Les boulangers ne sont pas sérieux, et les Sénégalais ne les

Département de Goudomp : 1 médecin pour 170 000 habitants

Jean Pierre Senghor : la crise alimentaire s’amenuise petit petit au Sénégal

Le FRAPP FRANCE Dégage demande à Macky Sall de laisser la constitution intac

Décision Cour suprême sur les 49 hectares : La réaction du maire de Sandiara

Décès du général Lamine Cissé : Abdou Latif Coulibaly attristé

Le Sénégal a besoins ses genres d’hommes comme le Général Lamine Cissé qu

Air Sénégal: Le nouveau poste Bohn est au-dessus de celui d’Ibrahima Kane

Affaire des 94 milliards : Les membres de la commission d’enquête parlementai

Lamine Cissé : L’acteur principal de la première alternance politique au Sé

BENNO VA VERS UN ÉCLATEMENT

Air Sénégal : Néné Ndiaye et Aliou Sall à l’ origine de limogeage de Phi

Alpha Condé ne digère pas jusqu’à présent la bourde téléphonique du

À propos des passeports diplomatiques annulés par le chef de l'État

Passeport diplomatique: Mame Mactar Gueye lance un appel solennel à Macky Sall

Retrait passeport diplomatique: Aly Ngouille Ndiaye va t il épargner son fils

Dr Babacar Diop, Suppression poste PM : Une réformes étonnante, déroutante,

Suppression poste PM : Abdou Khafor Touré explique les réelles motivations de

Baïdy Agne : il faut que tous les grands patrons voyagent à Air Sénégal pou

Air Sénégal, Baïdy Agne : L’Etat ne doit pas être seul actionnaire, il fau

Un expert juge inacceptable sur la panne A330 d’ Air Sénégal SA

Menaces de grève à l'AIBD

L'usine de Keur Momar Sarr à l'arrêt, Dakar va manquer d'eau

Suppression poste PM : Ibrahima Dia apporte la justification contextuelle de la

Présidence : Augustin Tine rejoint par son ancien Directeur de cabinet

Lou wayy deff, boppam par Adama Gaye

Parti de Rewmi, Abdourahmane Diouf annoncé à la tête du Club des investisseur

Entre 2000 et 2019 : 20 000 véhicules achetés pour 500 milliards

L’Etudiant Guinéen écopé 10 ans de trafic international de Haschich

Procès des Thiantacounes: La famille des victimes demande que la vérité dans

Philippe Bohn veut anéantir Air Sénégal SA, mais….

Sedhiou: Les chiffres alarmants de la violence sexuelle sur les filles

Meurtres des Thiantacounes, Moussa Diéye : les deux corps étaient cachés ch

Si Macky n’a plus de PM, il s’expose directement devant le peuple…..

Affaire des 94 milliards : Mamour Diallo perd ses fonctions de directeur…..

Nominations en Conseil des ministres : Macky recase Fada au poste de Pape Kh Ni

Fada à la sonacos, Alioune Souaré prend sa place à l’assemblée Nationale

GABEGIE : Macky se moque de qui

Exploitation Pétro-Gazière : Un Expert Prône Une Politique Du Juste Milieu Po

Sénégal : Ne renoncez pas. La lutte continue, Dr Babacar Diop

Sénégal- Mauritanie : L’Américain Black Et Veatch Qui Va Exploiter La Gaz e

Amsatou Sow Sidibé : Être Président ne veut pas dire faire Tout ce qu'on veut

Selon Jamra : Grand Yoff seulement contient 400 bars dans le département de Da

Paix en Casamance : Robert Sagna salue l’initiative de Salif Sadio…

La chute d’El Béchir a t elle semé un climat tendu à Expresso Senegaal

GOUVERNEMENT: Quid des femmes dans les nominations Mme Ngénar SENE

Lonase : Pape Gorgui Ndong N'a Pas Encore de poste….

Procès des Thiantacônes : Ce que la veuve d’ Ababacar Diagne demande aux ass

Transformation digitale 3,3 compétences de communication Par Ibrahima Thioye

Macky Sall en guerre avec ses Diplomates Fantômes pour….

Decouvrez le Profil de Papa Mademba Bitèye, nouveau Dg de la Senelec

Le Meer National salue la nomination du nouveau DG du Coud, Abdoulaye Sow….

Suppression du poste PM, Guy Sagna : Nous irons tous à l’hémicycle pour dir

Autoroute À Péage : 36 Blessés Dans Un Accident

Le faux gynécologue de la 2stv, faux expert des médias, démasqué

Didier Awadi : Je Me Retrouve Dans Le Discours De Sonko

Ne Ratez Pas Les 15 Infos Essentielles De Samseinfos Du Samedi 27 Avril 2019

Golf Sud : Un Nigérian retire frauduleusement 300 millions via Western Union et

Bars Grand Yoff : Jamra révèle encore: 400 bars sont autorisés dont 13 et cla

Attention danger, par Amadou Tidiane Wone

Alimentation en eau de Dakar : Le nouveau système de protection installé avec

Plus de 3500 randonneurs ont répondu à l’appel du club de Dieuppeul Derklé

Samuel Sarr écrit à Idy, Sonko, Issa Sal et Madické Niang

Une grande corruption pour l’obtention du Passeports Cedeao

Meutre Madinatoul Salam : Peine à perpétuité pour Bethio Thioune et Cie

Projet de révision constitutionnelle : Le retour des dictateurs (Par Dr Babaca

Suppression du poste de Pm : Le projet de loi passe en commission aujourd'hui

Législatives 2022 : Boun Abdallah Dionne annonce un possible report en 2024

Le pire est évité à Dieupeul Derklé entre…..

Frapp demande à cheikh O Hann de renoncer à son poste Ministériel

Pratique de l’intelligence économique l’Afrique à l’honneur de….

Me Badara Ndiaye : Bethio a prémédité la mort de ses talibés fanatiques

Macky nomme Rama Ba conseillère spéciale du ministre de la Jeunesse

Cmu : Lancement D’une Plateforme De Paiement Électronique

Violences au Sénégal : les causes du phénomène suscitent des….

1er Mai : Pléthore De Syndicat, Manque De Dynamisme aux revendications de…..

Ce que cache la suppression du poste de premier ministre ,analyse

Le débat du 3e mandat : Des illusions et artifices juridiques, la parole du Ma

Dr Babacar Diop : Seule la vertu du travail peut nous sauver

Inflation de la violence : Pour une chirurgie des mentalités, Ibrahima Ngom

Matar Cissé : Je pense que le meilleur Dg, le meilleur ministre c’est…

Ouverture anarchique d’organes de Presse : Macky s’adresse au Synpics

Soham Wardini : il est temps que Khalifa Sall soit élargi

Révision du la Constitution : Après la suppression du poste de PM, Macky Sall

Yeumbeul : Un maçon viole et engrosse une domestique de 17 ans

Trafic de cocaïne et blanchiment de capitaux : L'Ocrtis démantèle un puissant

Macky Sall : titille les journalistes de pisse copies

Passations de services à la senelec

Projet d’élargissement du boulevard Maurice Gueye

Procès des Thiantacounes : Ce qui arrivera à Bethio et Cie le 6 mai

Les consommateurs se disent niet à la Hausse prix du ciment annoncé par Macky

André Diouf : Mon investiture sera le symbole de la rupture des murs du racisme

Revalorisation des salaires pour SELS : Macky est clair, nous allons continuer l

ITIE : Mankeur Ndiaye passe le témoin à Awa Marie Coll Seck

Projet de révision de la Constitution : Rassemblement devant l’Assemblée

Ce que Ibrahima Séne pense sur l'interdiction du voile dans une Ecole catholiqu

Révision de la Constitution : La Société civile compte envahir l’Assemblée

Cambriolage A Goudiry : Des Cartes De Crédit Et La Somme De 250 000 FCFA Emport

Les consommateurs s’opposent à l’augmentation du ciment

Les sapeurs- pompiers de kafrine consacrent leur journée à un don de sang

M. le ministre de la justice, votre amendement de l’article 63 est irrecevabl

Ambassadeur itinérant : Macky Sall reconduit El Hadji Diouf

Talla Sylla a t il rejoint l’Apr ou bien voila sa ….

Affaire Khalifa Sall : Je suis quitte avec ma conscience, Doyen des juges

Arrestation de membres de la société civile : Le FDS exige leur libération im

Toussaint Manga fait une grave révélation : Macky Sall avait dit aux député

Maristes : Un couple vole près d'un million dans une bambinerie

Découvrez l'arrestation musclée de Guy Marius Sagna

Mamadou L Diallo à Dionne : Macky Sall n’est pas un prophète et il n’est p

Dethié Fall : Si vous ne libérez pas Guy-Marius Sagna et Cie nous allons..."

Aziz Kébé : Le Sénégal a hérité l’administration Française, donc, il n

Verdict procès Béthio : Le tribunal de Mbour sous haute surveillance

Air Sénégal: La compagnie toujours dans la zone de turbulence

Me Khassimou Touré : Cheikh Béthio Thioune a défié la justice

Bilan et perspectives du Plan Sénégal Émergent (PSE)… Massogui Sylla

Abdoulaye Sow : profil d’un homme de patience

Me Ousmane Sèye : Béthio n’a rien fait , il ne purgera aucune peine

Annulation de vols : Air Sénégal dans la tourmente, recherche ses ailes…

Boisson Jakarta: Les Thiéois demandent à Macky d’interdire la vente de….

Portrait : Cheikh Bethio Thioune, un guide unique, à plusieurs facettes

Maraichage A Malika Montagne : Comment Certaines Personnes S’en Sortent Dans L

Enquête sur la grippe équine des ânes : Quelles sont les Causes et propagati

Me Ousmane Sèye, avocat de feu Cheikh B Thioune : Dieu a tranché et c’est fi

Décès de Béthio : Serigne M Bousso Dieng très attristé par la nouvelle

Décès de Bethio : Me Madické Niang ne tenait pas les larmes d’un homme…

Les nouvelles plaques d’immatriculation en vue sécurisées

Energie : L’Aeme et l’Aner fast-trackées

Décès de Béthio : Serigne Mountakha réclame son inhumation à Touba

Béthio a rencontré à 8 ans Serigne saliou à Tassette

Premier invitation de Bethio par serigne Saliou

Le parcours de Béthio à l’école française jusqu’à devenir guide relig

Je suis Cheikh Béthio, soulagé par le Verdict du Seigneur , par Sheikh Alassan

Décès de Béthio : L’hommage poignant de Samuel Sarr

Décès de Béthio Thioune : Les fidèles comptent préserver ses Thiantes

JICR : La Croix-Rouge Sénégalaise, Dans La Douleur, L’angoisse Et Le Désarr

Ramadan et nutrition : l’importance du kheud et les méfaits des aliments gra

Voici ce qui enfle la polémique pour le concours de douane 2018

Commémoration du 8 mai 45 : Christophe Bigot salue la mémoire des tirailleurs

Béthio : Une figure inoubliable, qui a marqué le mouridisme au Sénégal

Serigne S Thioune : Je n’accepterai jamais de malentendu au sein de la famille

Décédé, Béthio a fait 4 accidents vasculaires cérébraux Avc.

L’arrivé du corps de Bethio inconnue jusqu’à présent par son ….

A Dakar, les piétons sont à l’abri de tous les dangers pour marcher…..

Des Populations de Sagna Thiaroye s’inspire avec 500 Tonnes De Dechets Toxiq

Procès faux billets: Thione toujours dans la Turbulence

Affaire de faux billets, Me Bamba Cissé : On a donné le billet de sac à Thion

Touba : 2356 produits impropres à la consommation saisis en 2 jours

Les bouleversants aveux de Thione: J’ai été marabouté… Je prends 14 compr

Découvrez les derniers propos de bethio à Limamou Guèye

Affaire faux billets : Papa Thione risque 2 ans de prison….

Inhumation de Cheikh Béthio : Sokhna Aïda brise le silence …

La prière mortuaire de Béthio dirigée par le fils de Serigne Abdou Kh Mback

Kolda: La douane saisit des médicaments frauduleux d’une valeur de 94 million

Succession de Béthio : Sokhna Bator Thioune s'invite au trône

Succession de Béthio : Bator Thioune ne s’intéresse pas au trône

Touba Célèbre Serigne Souhaïbou, L'orthodoxie Personnalisée Ou Le Symbole D

Serigne Souhaïbou, Une Personnalisée un Symbole D'un Islam Soufi

Dotation En Matériel Agricole : Fatick N’a Reçu Que 6 De Ses 22 Tracteurs

Hausse des tarifs sur l’autoroute à péage: l’Agéroute parle d'un « manqu

Eleveurs : Béthio distribuait de l’argent à tous les éleveurs

Cheikh Béthio sur Sokhna Aïda Diallo : Maan may moom…

Usurpation De D'identité : Il Se Faisait Passer Pour Le Procureur Et Le Doyen D

Flirter avec sa femme durant le Ramadan : Mansour Diop Man Anou ma ak Oustaz Tai

Madinatou Salam : Serigne Bass A Khadre fera une importante declaration

Bounkiling : Saisie d’un camion contenant 120 madriers de bois rouge

Quand la voix de Solo Cissokho et celle de la culture sénégalaise s’éteigne

30 ans du Pbs : Awadi et Doug E Tee en concert les...

Oumar Sall : Le passage de l’analogie au numérique est un échec

Oumar Sall : Sanekh est le Louis de Funès du Sénégal

Succession de Cheikh Béthio : Serigne Saliou Thioune prend le trône

La femme peut elle diriger la prière : La réponse ferme et précise de JAMRA

Reportage sur le Dialogue politique : Voies convergentes et voix discordantes…

Armée: Le nouveau décret de Macky Sall sème le désordre dans les rangs

Les infirmiers du Sénégal réclament une promotion de leur profession

Tourisme : Le Sénégal occupe la 111ème place mondiale

Les terribles accidents à Thiaroye : le camion a couché sur 4 personnes mort

Affaire Amadou Woury Diallo : Le Forum du justiciable scandalisé

Lettre ouverte ou éclaircissements et conseils à Babacar J Ndiaye

Touba invite les musulmans à cultiver la tolérance

8 conseillers municipaux exclus de la mairie de Djeddah Thiaroye Kaw

Les Transporteurs Routiers Envisagent D’aller En Greve

Au moins 5 morts dans un accident sur la route de Nioro

Béthio dans la chaleur de Touba : Le journal, Le Quotidien, choque les Mourid

Talibé attaqué par un pitbull : Le propriétaire du chien n’a pas le droit

Condoléances : Hadjibou Soumaré chez Béthio

Pêche: Ce que nous subissons au Sénégal est pire qu’en Mauritanie

Mauvaise qualité de l’eau : Bargny déplore l’insouciance de l’Etat

Sénégal : Les prix des denrées alimentaires ont connu une légère hausse

Mimi au CESE : Saluons ce bon choix présidentiel Par Youssoupha Niang*

Appel au Dialogue, Babacar Diop demande à toute l’opposition à refuser…

Transport, Surcharge de véhicules: le député Seydou Diouf exige la répressi

Accident sur la route de Nioro: Les deux véhicules n’étaient pas en règle

Alimentation en eau : Un hydrogéologue sonne l’alerte sur les dangers de fora

Ciment: Le Gouvernement Et Les Cimentiers Ont Mis En Place Un Comité Technique

Participation au dialogue national : Le FNR fixe ses règles…

Après Woury Diallo : Palaye, l'homme aux 4 perpètes, élargies de prison

Le Sénégal commande 400 minibus à Ashok Leyland

Italie : Arrivée de 6000 migrants sénégalais en 2017

Tendance Ramadan Chez Les Jeunes Filles sur leur vestimentaires

Reportage : Comment Mont-Rolland Combat La Crise Alimentaire

Reportage sur le Problème d'eau dans le Sine Saloum avec, Les robinets salés

Prix du ciment: L’Etat installe un comité technique

Les prémices visibles d’une tromperie et les échos audibles d’un appel sp

Un Million Pour 2 Cartes D'identité, Un Sénégalo-Suisse Accuse La Daf De Corr

Abdou Diouf joue la médiation à la crise qui couve la cote d’ivoire par Ba

Port autonome de Dakar: 9 milliards de recettes, jamais obtenues….

Wari signe un partenariat stratégique avec le constructeur rwandais de smartpho

Les choses ne bougent pas au niveau de la RTS

Pikine : Quatorze 14 tonnes de produits impropres retirés du marché

Au Sénégal un seul ministre dispose 8 voitures de fonction

Accidents de la route : En 5 mois, 120 morts et 260 blessés

Constitution : Ousmane Faye plaide pour la révision de l’article 27

Grâce pour Oury Diallo : Les pharmaciens vont en grève mercredi

Dialogue politique : Amsatou S Sidibé déplore de discussions sérieuses, incl

Idées : Please, élevons le débat… Par Mame Adama Guèye

Recouvrement Des Impôts Au Sénégal : L’efficience D’une Méthode En Quest

Acte 3 De La Décentralisation : Forces Et Faiblesses D’une Réforme

Les Professionnels Routiers Proposent Le Renouvellement Des Véhicules 7 Places

Latif Coulibaly dément Cheikh Guèye n’a jamais organisé l’élection

Dialogue, Aly Ngouille Ndiaye : la majorité a fait une proposition, et l’oppo

Meurtre de Binta Camara : Voici l’agent de sécurité de son père épinglé

Les 10 milliards de la discorde entre la Sde et l’Onas fait…..

Graves accusations de Marcel Mendy : Habré aurait financé le Ps à hauteur d

Souvenir : Découvrez la composition du gouvernement du Sénégal du 20 mai 195

Les travaux du Ter prennent fin le 14 juin, selon Oumar Youm

Accidents, La surcharge à l’essieu, principale cause de l’insécurité rout

Meurtre Bineta Camara: Libéré, la version du vigile ...

Révélation sur les accidents: Les véhicules sénégalais échappent à la vi

Orange confie à Engie, : le plus important data center en Afrique Ouest

Les femmes du Maer plaident pour les valeurs et adoubent le Dr Papa Abdoulaye Se

Décès de Mbaye Diack : Wade, je l’ai connu dans le bureau de Senghor, il é

Meurtre De Bineta Camara : La peine qui attend Pape Alioune Fall

Italie, candidate aux élections européennes : Fatou Boro Lô répond aux insul

Dialogue politique : Les attaques contre les Partis non alignés dénoncées…

Au-delà de la grève des pharmaciens : Le coût du médicament en question…

Tamba : saisie des produits impropres à valeur de 400 000 f cfa

Où Va Le Sénégal, En 1 Mois 455 Accidents Et 3 698 Interpellations

Contrôle technique : La moitié du parc de Dakar fréquentent le centre

Peine de mort : Et si le peuple souverain dit Oui face au Non de l’Etat…

Pape Aliou Fall avait volé 1 400 000 Fcfa à Bineta Camara et dupliqué les

Mauritanie : Colonel Sidi Ould Bilal limogé de l’armée pour avoir dénoncé

Le colonel Sidi Ould Bilal a été demis de toute fonction et astreint à se présenter chaque Jour à l’État major des forces armées pour signature. Le motif reproché à cet officier de haut rang avec une plume d’or, est, qu’il a publié un livre intitulé : « la Mauritanie, la racine » dans le quel, il remet en surface les discriminations dans les quelles vivent les Haratine. Il nous a édifiés sur les origines de l’ensemble des composantes nationales y compris les différentes tribus maures méconnues. Cela n’a pas plu la hiérarchie militaire qui lui vaut la révocation purement et simplement au sein de l’armée. Apparemment, la grande marche du président Mohamed Ould Abdel Aziz contre les discriminations, le racisme, le discours haineux en janvier 2019, la hiérarchie militaire n’est pas concernée par l’application de loi au point de limoger un haut gradé en ayant dénoncé le racisme et l’exclusion. L’acte est tellement inqualifiable que nous avons décidé de publier les extraits du livre en question. VII LE DEBAY P-75 à 79 : Le debay (ou edebay) est un village harratine, c’est le singulier de adouaba ; cette appellation est une déformation linguistique du mot débéh, qui se traduit en dialecte soninké, par village. Le debay harratine se veut une réplique du débéh soninké avec ses édifices et ses configurations architecturales. Les cases qui font offices de logements sont disposées suivant la même anarchie des tentes d’un campement de nomade. En réalité, les adouaba n’ont de village que leur appellation, se sont de véritables hameaux, ou régne la pauvreté, les maladies et la misére ; des taudis dans lesquels, est confinée la population harratine. Dans ces adouaba, vivent des milliers de harratine à la recherche d’une liberté hypothétique entre les siens ou d’une autonomie de façade, loin de toute pression directe, à caractère ségrégationniste. Les harratine d’un debay se singularisent par leur appartenance à une collectivité tribale commune ou homogène. Ayant complètement perdu leurs racines primitives, les harratine se spécifient les uns des autres par la tribu d’affiliation de leurs ex-maitres ; certains d’entre eux éprouvent une certaine fiérté de clamer haut et fort leur appartenance à la tribu de leurs anciens maitres. Cette dépendance affichée par beaucoup de harratine, fait la notoriété de l’ex-maitre, car c’est une preuve que ces harratine là, sont toujours sous l’hégémonie de l’emprise tribale et de l’influence de sa féodalité. Une satisfaction morale à caractere psychologique est ressentit alors chez ces harratine, à qui on attribut le titre de « cousin » ; sachant qu’il n’y a aucun lien de sang entre eux. Par ce cousinage théorique, la joie se lit sur le visage du harratine soulagé par cette « considération honorifique» qui le rapproche de ses anciens maitres. D’autres harratine pensent que le fait de porter le nom de la tribu de leur ex-maitres, n’est qu’une continuité voilée de l’exploitation servile qui ne les rappels qu’un passé plein de souffrances et de châtiments. Les adouabas, sont généralement situés dans les régions du Sud du pays, que limites au Nord la route de ‘’l’Espoir’’ qui traverse le territoire d’Ouest vers l’Est. Dans ces zones on ne dénombre pas moins d’un millier. Les harratine vivent ici isolés en marge de la communauté tribale d’appartenance coutumière, dans des conditions misérables extrêmement difficiles, ils sont laissés à leur propre compte avec une indifférence indescriptible et en totale autarcie. Les terres où ils ont élu domicile, sont généralement très pauvres, sans aucune espèce d’importance et n’ont aucune valeur fonciére ou stratégique. Les sites des adouaba sont difficiles d’accès, souvent proches d’une zone de culture agricole (grayer, toumren, oueds, palmerais…). Les terres appartiennent à la collectivité tribale ; sous l’autorité du chef de tribu qui les gèrent en tant que propriétés familiale. Les harratine pratiquent sur ces terres une agriculture de saison, les conditions de réussite d’une campagne dépendent de l’importance de la pluviométrie. Les récoltes qui constituent l’une des maigres sources de revenu alimentaire des harratine, sont disposées dans des cases surélevées (kroukrou) qui les protégent de l’humidité et des termites. Les récoltes céréalières sont l’une des sources de survie alimentaire les plus convoitées, car elles sont à la base de la préparation des recettes et des variétés de nourritures, mais aussi une alimentation très appréciée par les quelques animaux de bas jalousement soignés. La récolte est aussi l’occasion ou les propriétaires terriens qui usent de leurs droits fonciers coutumiers, mais aussi les liens sociaux qui les unissent aux harratine, d’extorquer une bonne partie de la moisson aux cultivateurs, estimant cela un droit légal. Certains harratine possèdent des animaux, qu’ils ont pu obtenir grâce à leur travaille dans le gardiennage des grands troupeaux des tribus nomades. En dehors des activités liées à l’élevage, l’agriculture, les harratine immigrent dans les grandes villes ou les pays limitrophes, et travaillent dans des secteurs générateurs de revenus ; ils reviennent avec des biens matériels mais aussi avec des idées. L’organisation sociale du debay, est généralement confiée à une personne agée (chikh edebay) dont l’autorité est symbolique, rarement reconnue par les autochtones et ignorée par l’administration locale. Les instructions sont généralement dictées de loin par les décisions de la chefferie féodale de la tribu. Dans les adouaba il n’y a aucune structure judiciaire légale ; les conflits, les litiges sont résolues par les bons offices des personnes âgées ou soumis à l’appréciation de la seigneurie tribale qui tranche souvent de manière aléatoire ou subjective. Le chef de tribu auquel est affilié traditionnellement l’edebay, peut se déplacer pour trancher d’une question relevant du droit juridique ou déléguer un de ses représentants. Il est reçut avec faste et les honneurs dus à son rang d’aristocrate. Cet homme à toujours raison, ses décisions qui ne relèvent que de ses intérêts propres, n’ont souvent aucune référence juridique. Il donne ses solutions, que tous sont tenues d’accepter faute de quoi, des représailles de divers natures allant du blâme simple à la négation sociale jusqu’à l’expulsion totale du village. La punition peut avoir un caractère divin que le fautif purgera dans l’au-delà par damnation de l’éternel. Le chef de tribu peut jetter une malédiction ou un mauvais sort a un harratine ou à sa famille ce qui engendrera un malheur qui peut se manifester sous plusieurs formes (maladies, malformation de bébé à la naissance, mort subite, folie…) ; les harratine sont obsédés par l’idée d’une punition en rapport avec l’intervention divine (tazabout) à leur encontre. A la fin de chaque sentence, le juge reçoit des dons de diverses natures, tirés des maigres ressources des habitants, qui font une collecte afin de remplir un ou plusieurs sacs de céréales ou lui « conduire » quelques têtes animales domestiques. Ces seigneurs ont une autorité psychologique sur cet ensemble qui lui renouvelle à toute occasion, son allégeance et sa disponibilité à œuvrer toujours dans le sens de l’intérêt de la tribu et de son chef traditionnel. Le départ du chef de tribu ou de son représentant est accompagné par des youyous de jeunes filles et des percussions de la neifara (flute traditionnelle) melée au grondement du tobol (tambour) et des exercices très physiques de dance traditionnelle. La vie quotidienne dans l’edebay se résume au simple ; mais aussi elle n’échappe pas aux difficultés que peuvent engendrer une vie communautaire très peu organisée. Le manque d’instruction, l’obscurantisme religieux, l’analphabétisme et l’anarchie dans les relations sociales et humaines, caractérisent le rythme de vie journalier de la population harratine des adouaba. De cet état de fait, il en resulte un jargon Hassan très mal agencé et très mal soigné, car mal appris dans sa version primitive. Ainsi les harratine éprouvent une géne, quand ils parlent le dialecte Hassan, ce qui provoque une certaine moquerie chez beaucoup de hassanophone. Les conditions d’hygiènes sont désastreuses, la bouse et la crotte animale s’entassent autour des cases, l’odeur nauséabonde des poubelles et des urines animales sont presque permanente. La misère, la pauvreté et la malnutrition se lisent sur tous les visages. De ce fait, les malades sont nombreux et ne trouvent personne pour les soulager. A l’intérieur des cases, aucun mobilier en dehors d’une sorte de sac en cuir tanné ou s’entassent de vieux loques d’habits ; une vielle natte en tige de bambou et quelques coussins noircis par le temps, servent d’ameublement. De vieux ustensiles de cuisine sont jetés en vrac autour de la case. Les murs des cases sont usés par les intempéries et l’imperfection de la battisse, quelques branches soutiennent la charpente du logis pour lui donner une certaine rigidité. Une petite ouverture au milieu du mur fait office de fenêtre, de haut, la toiture en forme de cône, est faite de pailles solidement aménagées, interdisant toute infiltration de l’extérieur. La nuit, toute la famille s’entasse à l’intérieur, sans aucune espèce de restriction ou de gène. Sur l’un des flans de la possession qui limite la propriété familiale, est érigé un petit enclos très salle pour animaux domestiques. Les femmes enceintes, les bébés, les personnes âgées ou fragiles ne peuvent compter sur aucune structure sanitaire ou d’assistance publique. En absence des structures d’éducations collectives les enfants sont livrés à eux même, quelques uns surveillent les animaux d’autres dans les corvées d’eau ou de bois sinon ils divaguent autour des cases, sans aucune forme d’attention. Cette marmaille est généralement nue et salle, quelquefois on l’habille en haillons. Les adouaba ne disposent pas de mahadra ni d’écoles au sens large du terme. Les rares debay qui disposent de lieu de cultes (une cour, un enclos ou une simple case …), ne les fréquentes qu’occasionnellement. La religion n’est pratiquée que dans son aspect de façade ou rudimentaire. L’eau de consommation locale est tirée à partir de puits insalubres ou d’un marigot qu’on partage souvent avec les animaux de passage. Les femmes quant à elles s’occupent dans les travaux ménagers, pillent le mil, dans des conditions assez difficiles. Elles se marient très jeunes et leurs rôles se limite à faire des enfants et les travaux de ménages. La nuit, les jeunes organisent des soirées de dances folkloriques ou de medh (louanges au prophète Mohamed SAW) ; cet aspect cantique de la chanson liturgique propre au harratine (un gospel), constitue l’un des rares moments de distraction. Beaucoup des adouaba, quand ils n’ont pas d’appellation spécifique ; portent le nom de la famille du maitre ou celui de sa fraction tribale d’appartenance. Aujourd’hui, le sobriquet debay, a une connotation péjorative dans les milieux de la composante maure. Au début du 20ème siècle, le colonisateur a mis en place le système du « diambourisme » dans les différents postes administratifs et chefs lieux de commandement militaire. Le diambourisme vient du mot « diambourg », c’est un mot composé de « diam » qui signifie esclave en wolof et de «bourg » qui veut dire petite ville en zone rurale en français, ce qui donne le sens global d’esclave de village. Ce système consistait à accueillir les esclaves qui arrivaient à échapper à l’oppression et à l’exploitation de leurs maitres, il permet aussi de protéger les esclaves des poursuites et des représailles des esclavagistes. Si le ou les esclaves se faisaient prendre, le châtiment peut aller jusqu’à la mise à mort du ou des fugitifs ; l’objectif est de dissuader d’éventuels candidats à l’évasion. En cas de réussite, des sanctions sont prises par les maitres à l’encontre des familles des fuyards. Des centaines de familles d’esclaves vont alors élire domicile, dans des hameaux autour des postes de commandement français. Ici, dans ces nouveaux postes, en dépit de la précarité de leur situation, les esclaves trouvent le colonisateur beaucoup plus clément que leurs oppresseurs de maitre. Ainsi ce nouvel exode va créer une nouvelle donne, qui incitera l’administration coloniale à revoir sa politique d’occupation mais aussi de ne pas être en contradiction avec les vertus des droits de l’homme. Le contexte politique, social et religieux mais aussi la réalité du terrain (tribalisme, mœurs, coutumes) sont des paramètres qui opposent beaucoup de contradictions aux vertus des droits humains. Face à ce dilemme, les colons vont pratiquer la politique de l’Autriche ; l’administration coloniale va désigner une autorité chargée justement de mettre en exécution cette politique de gestion d’exode massif de personnes assoiffées de liberté. Cette autorité, va être choisie parmi les fonctionnaires à la solde du colonisateur, elle est issue de la communauté négro-africaine d’origine mandé, elle sera appelé par les autochtones « chikh edebay » c’est-à-dire chef du village. Sa gestion se relèvera plus tard pleine de contradictions. Les adouaba les plus célèbres, situés autour des postes coloniaux, qui avec le temps vont évolués vers le statut de moughataa (préfecture) sont : Edebay legouareb (Rosso) Edebay Mederdra Edebay Aleg Edebay Moudjéria Edebay ghadima (Kiffa) Edebay Mbout Edbay Tamchekett Beaucoup de ces esclaves nouvellement libérés, vont changer d’identité et /ou de région ou intégrés des communautés autres que la leurs pour échapper aux représailles des esclavagistes. D’autres, sous d’autres cieux, vont greffer à leur prénom des patronymes du genre : sy, diop, fall, dieng, coulibaly, diarra…. pour pouvoir être accepté ou s’intégrer dans la société négro-africaine qui n’a jamais voulu les admettre, en dépit de leur maitrise de la langue, de la culture et de la coutume de ces derniers. Dans les villages négro-africains ils ont toujours porté le substantif de naar, thiapato, ou souragha (sens péjoratif du mot maure). Notons que la colonisation du pays a trouvé l’avis favorable de deux éminents érudit de leur époque à savoir cheikh saadbouh ould cheikh Mohamed vadel et baba ould cheikh sidiya qui ont fait savoir que la pénétration coloniale dans le pays n’a pas que des inconvénients, rejoignant ainsi les propos du présidant français Nicolas Sarkozy à Dakar. Parmi les avantages de cette colonisation l’arrêt des guerres intertribal, la création des quartiers de la liberté pour les esclaves à M’BOUT, MOUDJERIA, ALEG, TAMCHEKET, KIFFA… Après la proclamation de l’indépendance du pays, l’organe exécutif était composé essentiellement à quelque élément prés, de chefs de tribus, de chefs de villages de notabilités, de marabouts et d’une poignée de négro-africains à la solde du gouvernement de l’époque. Ce groupe de féodaux était le principal détenteur d’esclaves et de valets ; en dépit de la constitution de la république, en dépit des lois et règlements solennellement promulgués et décrétés par l’état ; en dépit de l’islam auquel nos décideurs attestent leur appartenance, l’esclavage a été maintenu et camouflé dans tout ses aspects par l’administration locale chargée de la gestion du pays. Le gouvernement, l’administration politique en collaboration avec la judiciaire ont déployés tout un arsenal de moyens pour camoufler les actes abjects et inhumains (ventes et achats d’esclaves, violes légalisé par certains organes dit religieux, exclusion des ayants droits de leurs héritages….) pour maintenir les harratines dans la dépendance en les excluant de tout ce qui permet ou contribue à leur émancipation et leur libération du joug féodal. Cet état de fait est le sort qui a été réservé aux esclaves et aux harratines depuis plus de sept cent ans, depuis qu’ils ont été complètement marginalisés de leurs ancêtres soninkés, depuis l’époque de l’empire du Ghana. Dans le milieu des années soixante dix, l’émergence du mouvement abolitionniste EL HOR, dirigé par de jeunes intellectuels exclusivement harratine, qui réclament les droits sociaux, politiques et culturels des harratines ont été lâchement arrêté par les autorités de l’époque ; jugés de la façon la plus partiale puis emprisonnés, pour avoir tout simplement réclamé d’être des êtres humains comme tout autre. Ce n’est qu’au début des années quatre vingt, qu’une loi abolitionniste a été proclamée, faisant des esclavagistes des victimes auquel on n’a arraché un bien ancestral devant être indemnisé par leurs propre esclaves. Les combattants antiesclavagistes, vont poursuivre leur lutte pour la liberté et la dignité de l’homme, parcourant ainsi des terrains plein d’embuches jusqu’à l’avènement du mouvement abolitionniste IRA et d’autres organisations non gouvernementales (SOS esclave ; AFCF…) a partir des années deux mille. Cet état de fait est encore très vivant à nos jours, car les militants des droits de l’homme sont arrêtés par les gouvernements puis emprisonnés injustement dans les prisons d’ALEG, ROSSO et de NOUAKCHOTT. Ici il faut rappeler qu’a l’aube du 21eme siècle, la Mauritanie est la seule république se proclamant de l’islam, ou l’esclavage est encore persistant. Les Abid ou esclaves P-102 à 103 : Se sont des hommes et des femmes privés de liberté et exploités. Ils sont généralement noirs et sont chargés de s’occuper de tous les travaux domestiques, des corvées de bois ou d’eau. Les esclaves gardent les animaux et les soignent. Les femmes pilent le mil, préparent les repas et servent leurs maitresses. Le nombre d’esclave est très importants, ils sont mal nourris et ne s’habillent qu’avec des loques. Des interprétations philosophiques des textes religieux, profitant largement aux maitres, contribuent à les maintenir dans un état servile inhumain. Le maitre à droit de vie ou de mort sur son esclave, il peut le vendre le prêter ou le troquer comme bon lui plaise. A sa mort, l’esclave, quand il possède des biens, reviennent de facto à son maitre et non a sa progéniture qui s’en trouve déshérité. Tout mariage ne peut se décider qu’avec l’accord et la bénédiction des maitres. Le maitre peut disposer intimement d’une esclave autant de fois qu’il en désir. Les femmes esclaves sont généralement presque nues, la tête, la poitrine et les membres à découvert, suscitent la convoitise de la junte masculine. Les maitres estiment que la religion indique et autorise ce genre d’exhibition. Les esclaves endurent toutes sortes de vexations, d’insultes ou d’actes humiliants, continuellement entretenus par les maitres. Généralement, ils s’accouplent, leurs enfants ne portent pas de nom de famille, ils prennent souvent comme nom, le prénom de leur maman. Les esclaves s’adonnent à l’agriculture de saison ou le fruit de leur récolte revient en grande partie aux maitres. Comme les harratines, ils sont confinés dans des adouaba. Ils ignorent les règles élémentaires de la prière, qu’ils ne pratiquent d’ailleurs qu’occasionnellement. Leurs enfants ne vont presque jamais dans les lieux d’instructions ou d’éducations collectives. Les esclaves sont maintenus par leurs maitres, dans un état permanent, proche de l’animalité. Notons que l’esclave n’a pas d’identité propre il peu changer de tribu autant de fois qu’il sera vendu. Dans certaines circonstances, à force d’abrutissement, l’esclave peut prendre la défense de son maitre jusqu’au stade du sacrifice. En définitive, il est important de signaler que le prestige, la grandeur et l’honneur des esclavagistes, se mesure par le nombre d’esclave de possession. P-64 : Par ailleurs, beaucoup d’esclaves, ayant servis dans les rangs des Almoravide, quitteront le statut d’Abid ou esclaves pour celui de harratine (esclave affranchis). Les harratine, en dépit de leur nouveau statut social, ne différent guerre des esclaves, ils sont restés confinés dans l’ignorance et les taches dites serviles. Leur liberté est purement théorique.
Le : 2019-03-30 00:50:15 samseinfos