Découvrez comment les Lébous ont préservé un accueil chaleureux à Serigne Touba en 1895 ?

0
8

Après son arrestation à Diewol le 5 septembre 1895, le conseil privé colonial au palais du gouverneur général à Saint louis décida, le samedi 10 Août 1895, dans une condamnation arbitraire, d’exiler Cheikh Ahmadou Bamba suit a sa comparution ce jour, il lui avait réservé un cachot piégé de tessons et autres objets qui devaient mettre fin à sa vie à Dakar. Le rapport du tribunal dit assez clairement la volonté du colon français de se débarrasser du Cheikh. Serigne Moussa Kâ  rappelle dans un beau poème cette étape de Dakar. Même si les fonctions et les liens entre les deux personnages sont controversés, il demeure certain que la communauté lébou s’occupa du Cheikh avec un sens de l’accueil rare et un vrai respect.

La construction de la mosquée Massalikul Jinaan (les voies du paradis), qui porte le titre d’un texte de Serigne Touba, est le symbole de l’échec de la politique coloniale qui tentait d’étouffer l’influence de Bamba au Sénégal. Dakar et sa communauté ont accueilli et respecté Serigne Touba en septembre 1895 et la communauté Mouride rend la monnaie de la pièce en septembre 2019. Cette mosquée est le symbole de la résistance au pouvoir coloniale et marque une grande revanche sur exactions inhumaines du régime colonial.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici