Coronavirus et prisons: «Ce n’est pas qu’on enferme trop, mais on enferme mal» en Afrique

0
79

Samseinfos Au Niger, quelque 1 500 détenus dont l’opposant Hama Amadou ont bénéficié d’une remise de peine. La mesure a été prise pour désengorger les prisons face à la menace du Coronavirus. Des mesures similaires ont été décidées dans d’autres pays et des voix s’élèvent pour que ceux qui n’ont pas encore pris la situation à bras le corps s’en préoccupent. Pour le chercheur Frédéric Le Marcis, professeur à l’école Normale-Sup Lyon et directeur de recherche à l’IRD (Institut de Recherche pour le Développement), les prisons peuvent en effet être une machine à produire et reproduire le risque viral, au détriment de leurs prisonniers, mais aussi de toute la population.

Avec RFI.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici