Cité Mixta: Trois filles étaient transformées en esclaves sexuels par le baron de la drogue K. C

0

L’enquête sur l’affaire de la cocaïne saisie à la Cité Mixta livre ses premiers secrets. Trois filles (Oumy S., Fatou M. et Adja W. S.) étaient transformées en esclaves sexuels par le baron de la drogue K. Cissé arrêté par les éléments de l’Office central de répression du trafic illicite de stupéfiants (Ocrtis).

Selon Libération, elles étaient obligées de coucher avec des clients démarchés sur Internet par le présumé trafiquant de drogue. Les filles, qui étaient arrêtées et gardées en vue, ont été finalement libérées.

Quid de la drogue saisie ? La cocaïne a été volée chez un narcotrafiquant Nigérian avec la complicité de son bailleur nommé Bismilay. Ce dernier sera traqué et arrêté, samedi dernier, à son domicile sis à la Cité Djily Mbaye.

Le Nigérian Akubuogo Chukwuebuka sera aussi interpellé dans son appartement sis à Nord Foire. Mbacké Lô, Cheikh Ndiaye et Baye Cissé Lam sont également tombés.

Au total, ce sont 24 boulettes de cocaïne et 3 pierres de cracks volés chez le Nigérian qui ont été saisies par les limiers.

Le parquet a ouvert une information judiciaire pour association de malfaiteurs, trafic de cocaïne, cession de cocaïne, menace de mort et proxénétisme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici