Chef de l’opposition : Macky dans la diversion et la tergiversation

0
16

Les leaders du Congrès de la renaissance démocratique (Crd) ne sont pas du tout ébranlés par la désignation du statut du chef de l’opposition annoncée par le président de la République. Pour Abdoul Mbaye et compagnie, à travers cette mesure, Macky Sall veut faire dans la diversion.
«Plutôt que de faire face aux lancinantes et cruciales questions, Macky Sall et ses ministres-collaborateurs continuent à divertir l’opinion, par une actualité qui vise à faire oublier les dossiers gênants, liés notamment au scandale du pétrole et du gaz, au fer de la Falémé et au bradage des terres», ont-ils déclaré dans un communiqué de presse. Et d’ajouter : «Ainsi, dans une confusion totale, Macky Sall, ne cesse de jouer au politicien rusé notamment avec le statut du chef de l’opposition».
Sur cette question, relève la même source, le Congrès de la renaissance démocratique, «considérant les avis, commentaires et éclairages des défenseurs de cette trouvaille, observe que tous les candidats avaient formellement contesté les résultats de l’élection présidentielle. Tout comme les résultats des élections législatives de 2017 avaient été contestés».
A ce titre, ces responsables de l’opposition s’interrogent: «Comment, aujourd’hui, sur la base de ces deux scrutins, asseoir les critères de choix d’un chef de l’opposition, au plan éthique et moral?».
Thierno Alassane Sall et ses camarades considèrent qu’«il y a autre chose à faire, de plus juste et de plus patriotique que cette question du statut du chef de l’opposition, au regard de la situation du pays, de celle d’un Etat en faillite acculé de toutes parts mais incapable d’honorer ses engagements, et surtout des populations livrées à elles-mêmes dans des difficultés sans précédent».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici