Can 2019 :”Pour fêté coupe bi, stade Amitié dina khate”

0
42

Jour de finale, jour de coupe. Face aux Algériens pour la der de la Can égyptienne 2019, au Caire, l’espoir est coloré pour les Sénégalais qui, entre drapeaux et drapements, ont peint le pays en vert jaune rouge. Pour remporter leur premier titre continental… Serigne Cissé Bou Serigne Babacar est confiant en la victoire des Lions sur les Fennecs.

Victoire

Le Sénégal, meilleure équipe africaine, 22e mondial, va gagner la Can 2019. C’est la conviction de Serigne Cissé Bou Serigne Babacar, selon qui, la messe est dite. Selon le marabout, tout est fin-prêt, il ne reste que la lecture du khatmou pour jubiler. Quelle que soit la complexité du match, dit-il, le Sénégal  sortira vainqueur.

La fête à Diamniadio

On peut nourrir l’espoir ? “J’ai la conviction qu’on va remporter la Coupe”, coupe-t-il court. D’ailleurs, “le stade Léopold Sédar Senghor (il dit Amitié) sera très petit pour contenir les Dakarois pour la fête. Et, pourquoi pas cette vaste zone de Diamniado pour célébrer la victoire ?, propose Serigne Cissé Bou Serigne Babacar.

 Égrenez vos chapelets jusqu’au coup de sifflet final 

Maintenant, reconnait-il, il est difficile de rencontrer à deux reprises, la même équipe qui nous a battus en poule. Optimiste, Serigne Cissé Bou Serigne Babacar demande à tous les marabouts du Sénégal et de la diaspora, au Sénégalais lambda, de prier pour la victoire des Lions. Et de ne lâcher leurs chapelets qu’au coup de sifflet final de l’arbitre.

L’Algérie nous maraboute en Egypte

Cette finale, avance-t-il, sera très difficile, l’Algérie ayant convoyé en Egypte ses marabouts pour ensorceler nos footballeurs. Et le meilleur d’entre eux, précise-t-il, est un homme chauve. Qu’à cela ne tienne, on est en train d’en découdre avec eux. Car, dans ce domaine, le Sénégal a une expertise avérée, persiste Serigne Cissé Bou Serigne Babacar.À lire aussiCissé sur le penalty raté de Mané « J’aurai une discussion avec lui mais.. »

L’essentiel est que les Lions jouent leur partition, et le reste est du ressort des marabouts et des 16 autres millions de Sénégalais qui, avec sourates et psaumes, inspireront efficacité et adresse aux pieds des joueurs amenés par Sadio Mané.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici