Auditionnée par la Dic : La BBC dément et précise…

0
29

La chaîne britannique sort de son silence, ceci pour apporter des éclairages sur l’audition annoncée par la presse, de deux responsables de BBC à Dakar par la Brigade des affaires générales (Bag) de la Dic, dans le cadre de l’enquête ouverte par le procureur de la République.

BBC a apporté un démenti des informations relayées par plusieurs sites et journaux de la place.  Dans une note parvenue à Seneweb, la chaîne anglaise souligne qu’aucun de leurs employés n’a été interrogé jusque-là . « La BBC rejette toutes allégations selon lesquelles ses employés auraient été interrogés par la Brigade des affaires générales (BAG) de la Division des investigations criminelles (DIC). Aucun de ses employés n’a été interrogé », laisse-t-il entendre. Et de faire comprendre : « nous défendons notre enquête effectuée selon les plus hauts standards éditoriaux. »

Deux responsables de BBC entendus par la Dic

Ce vendredi, le journal Libration avait informé que les enquêteurs de la Division des investigations criminelles (Dic) se sont rabattus sur les journalistes de la Bbc à Dakar. Et c’est dans la plus grande  discrétion que les deux responsables de l’antenne locale ont été entendus, au siège de la Brigade des affaires générales (Bag) de la Dic sis au Palais de justice de Dakar. Mais les responsables ont fait savoir aux enquêteurs qu’ils n’ont pas été associés au travail de Maynes Jones et de Bbc. Du coup, il leur est impossible de piper mot.

Deal Aliou Sall -Petro Tim

Dans un reportage qui ne cesse de susciter polémique au Sénégal depuis sa diffusion, le 3 juin dernier, la BBC a affirmé qu’Aliou Sall avait reçu en 2014 une prime secrète de 250 000 dollars de la part du groupe Timis, où il avait en outre été engagé, après l’arrivée de son frère au pouvoir, pour un plantureux salaire de 25 000 dollars par mois. Intitulé Sénégal : scandale à 10 milliards, le documentaire de la BBC affirme démontrer comment la société de Frank Timis s’était vu retirer puis réattribuer son autorisation, après l’accession au pouvoir du président actuel Macky Sall, en mars 2012.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici