« Aar Li Nu Bokk » se transforme en Combat national et citoyen

0
19

La plateforme « Aar Li Nu Bokk » qui regroupe des organisations de la société civile et des partis politiques va encore battre le macadam ce vendredi 13 septembre 2019, après la prière. Les animateurs ne comptent pas renoncer à leur combat pour la sauvegarde du patrimoine national.

Marche autorisée

La manifestation des « sentinelles » de la bonne gouvernance a été autorisée par le préfet de Dakar, compte tenu des craintes de troubles à l’ordre public aplanies au cours des dernières marches qui ont été organisées sans heurt. Cheikh Tidiane Dièye, coordonnateur  de la plateforme : « Nous voulons offrir aux Sénégalais cet espace afin qu’ils puissent continuer à exiger la bonne gouvernance de nos ressources naturelles ».

Patrimoine à sauvegarder

« Aar Li u Bokk » a  fait du pétrole et du gaz un levier pour le développement de notre pays, et ses responsables comptent faire comprendre cela aux Sénégalais d’ici et de la diaspora. C’est-à-dire sortir des salons douillets pour marcher et protester contre la mal gouvernance d’État. Pour Cheikh Tidiane Dièye, il s’agit de reprendre les ressources, comme le stipule l’article 25.1 de la Constitution.

Combat national et citoyen

La mauvaise gestion des ressources naturelles et des deniers publics, les actes de corruption dont les dossiers ont été déposés en justice, et les noms d’auteurs clairement cités représentent entre autres, le cheval de bataille de ces sentinelles de la bonne gouvernance.

Justice équitable

Les marcheurs ont demandé aussi à la justice de faire son travail comme requis dans un Etat de droit qui se respecte. Ils ne souhaitent pas du tout voir un jour, le Sénégal sombrer dans le chaos, du fait de clans et de groupes organisés qui ont fait le choix de « privatiser » le patrimoine national.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici